Votre navigateur est trop ancien pour lire le JavaScript, merci de passer sur une version à jour
Sélectionner une page

Jean-Charles TAILLANDIER

Peintre graveur

Je suis graveur et dessinateur et réside en Lorraine (Frouard)). J’ai longtemps exploré les ressources de la gravure en creux et de la xylographie. Sous forme de séries et portfolios qui m’ont ouvert à diverses collaborations artistiques (photographie, littérature, poésie, édition). Sous des clins d’œil constants à l’histoire de l’art, j’explore la double thématique du portrait et de mon archéologie imaginaire. Quitte à jouer avec le vrai et le faux, mon propos n’a de cesse de questionner cette énigme : qu’est-ce que la vérité d’une image ?

J’ouvre mon imaginaire graphique en questionnant les œuvres peintes et gravées de l’histoire de l’art, puisées dans le riche patrimoine des collections et institutions de Lorraine et d’ailleurs. Je travaille par séries au gré des opportunités ou propositions :

En 2005, la série de grands portraits réels ou imaginaires « Portraits des Lumières » s’inspirait des collections lorraines, avec exposition inaugurale à la Bibliothèque Stanislas de Nancy, puis au Château de Courcelles de Montigny-lès-Metz, En 2010, avec « Regards croisés », j’ai exploré la thématique du portrait d’anonymes en m’inspirant des collections du Château de Lunéville.

Lors de l’Année Renaissance 2013, j’ai eu une première collaboration avec la bmi d’Epinal-
Golbey qui m’avait ouvert à sa collection de portraits gravés, En 2014, le Musée Georges de la Tour de Vic-sur-Seille, me proposait de travailler sur la thématique du visage dans l’œuvre de ce peintre lorrain, donnant naissance à une suite gravée sur bois, “Rouge est la couleur du mystère“.

De 2012 à 2019, je m’inspirais, sous différentes facettes, du défilé d’hommes et de chevaux gravé par Friedrich Brentel et Claude de la Ruelle en 1611 sous le titre de La pompe funèbre de Charles III. Il en résulta plusieurs séries de dessins et une suite gravée sur dalles vinyl baptisée « Les bas rouges ».

EXPOSITIONS : 

  • 2021 – « Entre elles », rencontres féminines improbables, xylographies
  • 2020 – « Fake news en dentelles », estampes numériques d’après un recueil gravé par Peter de Jode conservé à la Bibliothèque d’Epinal
  • 2020 –  « Vestiges et parures », inventions archéologiques, peintures
  • 2012 – 2019 – « Apothéose » et « Les bas rouges », d’après « La pompe funèbre » de Charles III gravée par Friedrich Brentel, un retour vers l’enfance, gravures sur dalles vinyl et dessins sur calque
  • 2010 – « Regards croisés », dessins et collages inspirées des collections muséographiques de Lorraine, « Rouge est la couleur du mystère », xylographies et inventions autour de l’œuvre de Georges de la Tour, musée de Vic-sur-Seille
  • 2005 – « Portraits des Lumières »
  • 2001 – « L’énigme du rouleau Césaire », eaux-fortes et récit sur une découverte archéologique inventée de toutes pièces, éditions La dragonne
  • 1999 – « Divine Comédie », suite gravée à l’eau-forte, d’après Dante
  • 1997 – « Berlin Alexanderplatz » dessins sur états gravés d’après le roman d’Alfred Döblin
  • 1997 – « Orée du monde » et « Bestiaire », xylographies pour l’édition d’art Poliphile, revue des arts et des sciences, éditions Aldines, Paris

Atelier à Frouard
Tél : 06 80 50 38 10